A chaque escalier sa spécificité. Les personnes à mobilité réduite doivent souvent équiper leur habitat de chaise monte escalier, pour pouvoir accéder à l’ensemble de son habitat. Mais comment s’assurer que votre escalier est en mesure d’accueillir un monte escalier électrique ?

Etude de faisabilité concernant un monte-escalier

Comme son nom l’indique, une chaise escalier fonctionne avec un système d’élévation et un rail de guidage permettant aux personnes à mobilité réduite d’accéder à l’étage de leur maison en toute sécurité et en toute aisance.

Chaque logement peut recevoir une chaise élévatrice quelle que soit la nature de l’escalier et sa taille, le nombre d’étage et de paliers. Il suffit seulement de faire une étude de faisabilité pour connaître les différentes adaptations à réaliser. Même si c’est le cas, pour toutes formes de siège, un monte-escalier ne nécessite pas de faire des grands ouvrages d’aménagements. Il est à noter que toutes les gammes de sièges élévateurs électriques assurent le confort, la sécurité, l’esthétique et la praticité de montage. Un escalier droit, où les marches sont parallèles et les pentes linéaires, peut permettre l’installation d’un fauteuil élévateur de base. Par contre s’il y a un palier ou une courbe, certaines adaptations sont nécessaires pour arriver à les installer.

Les différents types de fauteuils élévateurs

Vous trouverez sur notre site un large choix de chaise monte escalier. Ceux-ci se classent en deux catégories : tournant et droit. Tout un chacun peut sélectionner ce qui ira avec son escalier et sa taille. Notamment, certains critères doivent être pris en compte comme le détecteur d’obstacles, l’arrêt d’urgence, le confort de la chaise escalier, l’ergonomie, les accessoires de sécurité ainsi que les différents ajustements automatiques.

Simple et facile d’utilisation, on distingue deux modèles de chaise élévatrice comme la chaise élévatrice avec siège intégré et celle pour fauteuil roulant.